Partagez | .
 

 Wazabiki, ou le malheur humain [FINISH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Wazabiki, ou le malheur humain [FINISH]   Mer 10 Oct - 20:49






Votre personnage










✘ Nom: Hazashi

✘ Prénom: Wazabiki

✘ Age: 17 ans

✘ Nindo: Don't worry

✘ Village désiré: Kiri.


✘ Grade désiré: A vous de voir
✘ Clan:( Vous ne pourrez rejoindre de clan par la suite si vous ne l'avez pas choisie lors de votre présentation.) Ici.




Description psychologique





Le « ninja aux cheveux blancs » peut paraître un peu froid aux premiers abords. Mais dès qu’il accepte de se livrer un peu, on peut découvrir une toute nouvelle facette de sa personnalité, beaucoup plus agréable. Il reste par contre un éternel insatisfait : il veut toujours être le meilleur, et s’acharne jusqu’à y arriver. Aimant avoir le dernier mot, il ne s’avouera jamais vaincu, ce qui est pour lui, une question d’honneur. Son humour reste par contre à revoir. La peur, il l'a connu et côtoyé. Sa dernière crainte reste de s’attacher de nouveau à quelqu’un. Il ne veut plus ressentir la tristesse engendrée par la perte d'un être cher. Parfois, en cas de d'urgence, il préférera user de sa force plutôt que de son cerveau, même si il reste un bon stratège. Comme la majorité des adolescents, il n'en fait qu'à sa tête. Sa grande conviction ferait de lui un parfait leader.



Description physiologique





Wazabiki est un jeune homme de plutôt grande taille, avec une musculature quelque peu imposante. Sa chevelure blanche est reflétée par les rayons de la lune, ce qui lui vaut l’un de ses nombreux surnoms : « tête de lune ». Du haut son mètre 90 et armé de ses beaux yeux marrons, il connaît un franc succès chez la gente féminine, sans jamais y accorder une grande importance. Sa tenue vestimentaire lui donne un look de baba-cool : une veste beige bien large, toujours ouverte, avec en dessous un tee-shirt beaucoup plus moulant. Il porte son bandeau de ninja autour de son biceps gauche, préférant garder autour de son front un bandeau en tissu, assorti à sa veste. Son petit nez en trompette et son sourire ravageur font de lui un jeune homme très charismatique. Il possède une petite cicatrice dût à une coupure au kunai au niveau de son arcade sourcilière droite, ce qui lui donne un petit coté "sauvage"



Votre Histoire





L’homme est une créature bien étrange : il peut être remplis d’amour comme remplis de haine. Ces sentiments, contrairement à ce que l’on dit, sont ingérables. Nul ne peut aimer ou détester quelqu’un de son plein gré. C’est son inconscient qui entraînera un individu vers ces deux extrêmes.

L’amour et la haine sont deux étapes distinctes de la vie, pour Wazabiki, le jeune génin de Kiri no Kuni. Dans sa plus tendre enfance, alors qu’il vivait encore au village caché de la foudre, il aimait. Il aimait la vie, il aimait ses amis, il aimait sa famille… Il était enfermé dans la grande naïveté infantile. Il passait ses journées à l’Académie, pendant que ses parents servaient le Raïkikage, dans la guerre qui opposait le village à un puissant clan du pays. Ils étaient hauts gradés : Jûunins. Wazabiki les admirait, son seul rêve était d’atteindre un jour leur niveau, et de protéger à son tour sa patrie. Mais un jour bien particulier fît balancer le cœur du jeune ninja dans l’obscurité, un jour marqué de sang et de cris, qui restera, pour sur, gravé à tout jamais dans sa mémoire.

Le soleil se levait à peine quand Hinamura, sa mère, pénétra dans sa chambre, dans le seul but de le réveiller. Après une nuit éprouvante dût à une forte fièvre, Wazabiki gagna le droit d’éviter les cours pour la journée, et de rester chez lui pour se reposer. Comme d’habitude, ses parents partiraient tôt, et rentreraient seulement à la nuit tombée. Après un rapide baisé sur le front, Hinamura et son mari quittèrent le cocon familial. Wazabiki ne le savait pas encore, mais cette simple bise serait la dernière. Il se recoucha donc, et fût réveiller par les violents rayons du soleil. L’été était à son apogée. La forte chaleur clouait les habitants du village caché de la foudre dans leurs bâtisses. Les rues étaient désertes, abandonnées. Encore fièvreux et accablé par cette chaleur insoutenable, l’apprenti ninja se traîna hors de son lit, attrapa un bouquin et replongea aussitôt dans ses doux draps. Il passa sa journée à lire, sans voir le temps passer. La faim commençait à le tirailler, et ses parents n’étaient toujours pas rentrés. Pourtant, habituellement, ils n’avaient guère de retard. Il décida alors de se poster devant la porte, et d’attendre. Il attendît, inlassablement. Et c’est quand il eût compris que ses parents ne rentreraient pas ce soir, qu’il se précipita chez le chef du village, le tout puissant Raïkikage, dans une course pleine de larmes et de sanglots. Il ne prît pas la peine de frapper à la porte avant d’entrer. Essoufflé et paniqué, il enchaînait des semblants de mots à une vitesse folle, ce qui rendait son discours incompréhensible. Après quelques minutes consacrées à reprendre son calme, il expliqua la source du problème à celui qui avait toujours été le modèle de ses géniteurs :
- Papa et Maman ne sont pas rentré ! Il est tard, ils devraient déjà être là ! Je ne comprend pas… Où sont-ils ?
- Tu sais mon enfant, il y des gens que nous pouvons appeler « héros »… Ils sauvent des milliers de vie. Et tu sais pourquoi tes parents font parti de cette classe extra-sociale ?
Le gringalet ne sût rétorquer le moindre mot.
- Allez ! Fait un effort ! Tes parents sont des héros, car ils ont permis de mettre un terme à la guerre qui nous opposé au clan Fukushima… Je pensais qu’ils t’avaient mis au courant.
- C’est vrai ? Comment ont-ils fait ? Et pourquoi ils rentrent si tard ?
- Mon garçon, tes parents ne rentreront pas… Ils ont donné leur vie en échange de la fin du conflit…
Soudainement, Wazabiki senti son cœur se soulever. Il serra les poings pendant qu’à nouveau, des larmes de rages emplissaient ses yeux. Il ne savait comment réagir… Ces quelques secondes lui parurent être une éternité.
- Po… Pourquoi ? Pourquoi les avez-vous envoyé tout droit vers la mort, alors qu’ils vous ont servi pendant tant d’années ? Pourquoi ne pas avoir décidé de lever votre cul de votre chaise pour une fois, pour aller mettre une correction au clan Fukushima ? N’êtes vous pas le meilleur combattant du village ? Finalement, vous qui inspirez tant le respect, vous ne valez rien. Vous n’êtes qu’un feignant qui refourgue le travail aux autres. Vous ne méritez guère votre rang de Kage. Et si demain le village venait à être envahi, que feriez-vous ? Vous fuiriez je suppose… Vous n’êtes bon qu’à donner des ordre, mais vous ne faîte rien vous-même. Vous n’êtes qu’un incapable. Mes parents ont-ils choisi de donner leur vie, ou les avez-vous forcé ?
Wazabiki avait encore tant de chose à dire. Mais il voyait bien le sourire du Raïkikage qui en disait long. Il tourna donc les talons et se dirigea vers la porte. Il prit aussitôt la direction de son logement, où il attrapa le 1er sac venu qu’il bourra de vêtements et de quelques paquets de gâteaux. Ses bagages étant près, il dépassa les portes de la ville, sans horizon précis. Après une semaine de marche, le jeune apprenti n’avait plus de nourriture, et se trouvait en plein cœur d’une forêt. Il était bien évidemment perdu, seul, et plus triste que jamais. Il voulu alors en finir, et se laissa tomber dans une petite étendue d’eau.

Malheureusement, le destin ne nous laisse jamais décider du moment de notre mort. Il ouvrît les yeux. La lueur du jour lui brûlait les yeux et lui rongeait le cerveau. Il lui fallût 30 bonnes secondes avant de pouvoir ouvrir entièrement ses paupières sans être troublé. Il examina rapidement l’environnement : il était dans une chambre. Visiblement celle d’une petite fille. Personne n’était à son chevet. Il se leva donc lentement mais sûrement et chercha la personne qui l’avait tiré de son cercueil. La maison était vide. Mais du salon, il entendait un battement régulier qui semblait provenir d’en dehors des quatre murs. Dans le jardin, un vieillard frappait un tapis contre un grillage. De la poussière s’en dégageait, formant un nuage blanchâtre au dessus du papi. Sentant une présence dans son dos, il arrêta brusquement son activité, et se retourna. Son visage était marqué par la vie : des rides déchiraient son front de part et d’autre. Son sourire quant à lui, n’e semblait pas être dégradé par le temps : l’homme avait toute ses dents, bien alignés et bien blanches, comme sa chevelure. D’une voix douce et protectrice, il engagea la conversation :
- Oh mon garçon, tu es déjà réveillé ? As-tu faim ? J’ai de succulentes portions de ramen dans mon frigidaire !
Mais Wazabiki n’éprouvait pas le même enthousiasme.
- Pourquoi m’avez-vous sauvé ? En quoi ce droit vous revenait-il ? Je ne vous ai rien demandé ! Rendez moi mes affaires, et j’me tire d’ici !
- Je ne suis guère surpris de ta réaction… En effet, c’est à toi de décider quand est-ce que tu veux en finir, mais pas à ton âge. A tout casser tu as quoi… 11 ans ? J’avais un fils de ton âge.
A ces mots, le jeune homme sût qu’il venait de toucher un point sensible. Et pour la première fois, il décida de ravaler sa fierté.
- La proposition pour un Ramen tiens toujours ?

Ils partagèrent autour d’un bon plat chaud grand nombre de souvenirs, dans la joie et la bonne humeur. Narrant chacun à leur tour des anecdotes plus ridicules les unes que les autres. Tout deux évitaient d’aborder des sujets plus sombres, de peur de mettre l’autre mal à l’aise. Ainsi, ils passèrent toute une semaine ensemble, mais un jour, le vieillard aborda Wazabiki d’une manière beaucoup plus sérieuse que d’habitude :
- Ecoute petit, je t’aime beaucoup. Mais bon nombre de personnes doivent être à ta recherche ! Ils doivent s’inquiéter pour toi. Tu devrais aller les rejoindre. De plus, je me dois de m’en aller vers le village caché de la brume, Kiri no Kuni.
- Papi, mes deux parents sont morts… Plus personne ne m’attend à la maison. Je t’en pris, prend moi avec toi ! Une fois arrivé à Kiri, je pourrais reprendre mes études à l’Académie et devenir aussi fort que l’étaient mon père et ma mère. S’il te plais !
Face au regard de l’enfant, le vieillard ne sût refuser. Le lendemain matin, il quittèrent donc la demeure et s’engagèrent dans un long et tumultueux périple. Quelques kilomètres seulement après leur départ, un groupe de ninjas avaient tenté de les dépouiller, mais en une fraction de seconde, le vieil homme les avait mis au tapis.




CODES DU RÈGLEMENT (2) : Scotch & Tape
Revenir en haut Aller en bas
Lumina

Ninja Inconnu



Messages: 1032
Date d'inscription: 17/05/2011
Age: 17
Localisation: Ici et là ~

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
6/6  (6/6)
Réputation: 0
Ryos: 417

MessageSujet: Re: Wazabiki, ou le malheur humain [FINISH]   Mer 10 Oct - 23:11

Pardon l'ami mais Gintoki est déjà pris comme avatar. C'est Haosha qui l'a :/
Sinon, copie-colle cette présentation sur word. À cause de la raz, toutes les présentations seront supprimées. Si tu tiens à garder la tienne alors copie-colle la sur word et repostes-là une fois que la remise à zéro sera faite.

Je te validerai par après.
Merci !

_________________








Weekends on young and angry streets, we'd meet and drink 'till trouble found us there, living life as without a care !

We've had our fights ; been black and blue, it's true.
I've even gone to jail for you, my friends, and bet your life that I'd do it again...

Until the end.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Wazabiki, ou le malheur humain [FINISH]   Jeu 11 Oct - 21:40

Arf', va falloir que je reprenne mes recherches :/
Existe-t-il des sites sur lesquels je pourrais trouver toute une papardelle d'avatar ?
Merci bien pour toutes ces infos Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lumina

Ninja Inconnu



Messages: 1032
Date d'inscription: 17/05/2011
Age: 17
Localisation: Ici et là ~

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
6/6  (6/6)
Réputation: 0
Ryos: 417

MessageSujet: Re: Wazabiki, ou le malheur humain [FINISH]   Jeu 11 Oct - 23:27

www.zerochan.net

Prend une image que tu aimes bien et je pourrai te faire un avatar avec si tu veux =)

_________________








Weekends on young and angry streets, we'd meet and drink 'till trouble found us there, living life as without a care !

We've had our fights ; been black and blue, it's true.
I've even gone to jail for you, my friends, and bet your life that I'd do it again...

Until the end.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Wazabiki, ou le malheur humain [FINISH]   Sam 13 Oct - 12:47

Oh c'est super sympa de ta part Very Happy. J'aime bien celle là : http://www.zerochan.net/377342
Revenir en haut Aller en bas
Lumina

Ninja Inconnu



Messages: 1032
Date d'inscription: 17/05/2011
Age: 17
Localisation: Ici et là ~

Feuille de personnage
Points Cadeaux:
6/6  (6/6)
Réputation: 0
Ryos: 417

MessageSujet: Re: Wazabiki, ou le malheur humain [FINISH]   Sam 13 Oct - 18:40

Spoiler:
 

Si tu aimes pas je peux reccommencer ~ Tu as le choix. N'oublie pas de copier coller ta présentation sur word pour que tu ne la reccommences pas lors de la remise à zéro. Tu n'auras qu'à la reposter.

_________________








Weekends on young and angry streets, we'd meet and drink 'till trouble found us there, living life as without a care !

We've had our fights ; been black and blue, it's true.
I've even gone to jail for you, my friends, and bet your life that I'd do it again...

Until the end.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Wazabiki, ou le malheur humain [FINISH]   Dim 14 Oct - 9:23

MErci beaucoup, c'est super sympa Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 

Wazabiki, ou le malheur humain [FINISH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Malheur Noir le malheur est en toi
» Un grand malheur s’abat sur Dofus le 29 MARS !
» Car un jour j'ai eu le malheur de commencer à grapher [Kiko-chan]
» L'humain
» [EVENT HUMAIN] Gardons la foi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Katana RPG :: -